Comment on fait quand on est déficient visuel...·La perte de vue

Redevenir autonome

Il est plus simple quand on perd la vue et surtout si on a un entourage complaisant de laisser les autres faire les choses à sa place, je le sais parce que  j’ai été dans ce cas.

Mais dans la mesure où je suis quelqu’un de très impatient qui n’aime pas attendre quand je demande de l’aide et comme mes enfants et mon conjoint ont également des occupations et n’accourent pas quand je les appelle, j’ai vite pris le parti de faire un maximum de choses par moi-même, Et tant pis si ce n’est pas bien fait, au moins, j’ai la satisfaction d’avoir essayé.

Il faut dire que moins on en fait et moins on a envie d’en faire et que c’est en osant faire les choses par soi-même qu’on sera à l’aise et qu’on osera aller de l’avant et en faire de plus en plus, dernièrement, par exemple, j’ai joué de la visseuse sans fil pour démonter une étagère et bien, je confirme que c’est possible …

Toutefois, dites-vous que Rome ne s’est pas faite en un jour, alors commencez par de petites choses, fixez-vous un objectif simple à atteindre, quel qu’il soit, ça peut être mettre du beurre ou de la confiture sur une tartine (personnellement, je trouve que c’est super compliqué), et vous vous apercevrez que plus vous vous entraînez, plus vous le ferez de plus en plus facilement et naturellement, alors, vous pourrez ajouter une autre chose, sortir seul la poubelle par exemple.

Par contre, il faut également connaitre ses propres limites et savoir doser entre se débrouiller seule et demander de l’aide quand c’est nécessaire. En effet, ce n’est pas la peine de jouer les kamikazes pour vous mettre en danger ou vous faire peur, moi, il est hors de question que je descende des escaliers sans tenir la rampe, il faut dire que je suis tombée deux fois.

Et surtout, dites-vous bien qu’une déficience visuelle ne fait pas l’autre, que chaque cas est unique et que même deux personnes atteintes de rétinite pigmentaire ne verront pas de la même façon et je le répète également, un déficient visuel de naissance sera forcément beaucoup plus à l’aise avec sa pathologie qu’un déficient visuel tardif, alors ne faites jamais de comparaison et n’acceptez pas que d’autres le fassent,  mais cela ne doit pas pour autant vous donner des excuses pour ne plus rien faire du tout.

Il n’y a pas de mystère, même s’il existe pas mal d’outils de compensation pour la perte de la vue il faudra trouver des stratégie pour faire les choses que vous faisiez de façon différente, votre toucher, votre ouïe, votre goût et votre odorat remplaceront vos yeux. Pour cela, vous pouvez faire appel à des instructeurs en AVJ (autonomie de la Vie Journalière) pour vous aider dans les gestes de la vie quotidienne (se couper les ongles, préparer un repas, se repérer dans son appartement, se maquiller…) et les instructeurs en locomotions quant à eux, vous aideront à retrouver votre autonomie dans vos déplacement, et ce n’ai pas forcément pour aller faire un long périple mais simplement pour vous apprendre le trajet pour aller acheter du pain à la boulangerie du coin par exemple.

Oui, je sais, ça fait peur et on se sent incapable de faire quoi que ce soit mais vous verrez, quelle satisfaction de retrouver son autonomie et de reprendre sa vie en main.

 

A bientôt pour un nouveau papotage !

Et toujours mes conseils maquillage pour déficientes visuelles sur YouTube

Retrouvez-moi sur ma page FaceBook Les Mains de Babeth.

 

Publicités

Un commentaire sur “Redevenir autonome

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s