Comment on fait quand on est déficient visuel...·Le Ménage

Petit détour par la cuisine

Dans mon précédent post, je vous ai donné mes petites astuces pour mieux se repérer dans les produits de la salle de bain.

Ces conseils valent également pour la cuisine, de l’ordre et chaque chose à sa place et chaque place a sa chose.

Pour les épices, par exemple, vous pouvez, comme pour les parfums, faire confiance à votre nez ou bien faire des étiquettes braille pour les identifier. Je vous conseille aussi de les ranger par ordre alphabétique, ça aide. Pour les doser, prenez l’habitude de verser d’abord l’épice dans votre main avant de saupoudrer votre plat, vous éviterez ainsi des surdosages….

Une petite astuce pour faire des vinaigrette, parce que moi personnellement, je n’ai toujours pas trouver le truc pour remplir une cuillère sans verser plus de liquide à côté que dedans… eh bien, utilisez des flacon pompe pour mettre l’huile et le vinaigre et ensuite, 3 pressions d’huile pour 1 pression de vinaigre, c’est aussi simple que ça !

Pour le sel et le poivre, soit vous dosez avec vos doigts, soit vous utilisez des moulins, vous apprendrez vite à doser, le nombre de tours qu’il faut.

J’adore le thé, j’ai vite appris à reconnaitre le Earl Grey, mon préféré,, à son odeur de bergamote, le thé à la menthe, à la rose ou au jasmin sont aussi très caractéristiques, mais certains sont un peu plus difficiles à distinguer, si vous prenez toujours les mêmes parfums, rangez les toujours à la même place, mais si vous êtes comme moi, à vouloir tout goûter, je vous conseille encore la pince braille ou si vous êtes joueuse, le loto, vous en tirez un au hasard pour avoir la surprise…

Bon, pour les fruits et les légumes, ils sont facilement identifiables, y compris une pomme Golden par exemple qui a un toucher un peu rugueux et une forme plutôt allongée, alors qu’une Royal Gala sera plus lisse et plus aplatie, une poire Williams est très ventrue, alors que la Conférence est très allongée et un peu biscornue…

Impossible de se tromper entre une carottes, une pomme de terre ou une courgette. Mais comment les peler ? Dans ce cas précis, vous devrez faire confiance à votre sens du toucher et être procédurière : je m’explique, pour une pomme ou une pomme de terre, par exemple, je pars d’un point et je tourne autour pour la peler entièrement, pour vérifier, je la passe sous l’eau et les endroits non pelés sont plus rugueux sous les doigts, les parties abîmés ou les yeux sont également repérables au toucher. Pour les carottes ou les courgettes, c’est encore plus simple, je pèle de haut en bas en posant l’économe à côté de la bande que je viens de peler, même principe de vérification que pour la pomme de terre. Et si jamais vous oubliez un morceau de pelure, dites vous bien que vous lavez vos légumes avant de les mettre à cuire et que ce n’est pas toxique…

En règle générale, dans la cuisine, vous utiliserez beaucoup vos doigts, votre nez et même vos oreilles (et oui, vous apprendrez également à reconnaitre la différence de bruits que font des Penné par rapport à des coquillettes dans une boite !).

N’hésitez surtout pas à me poser des questions et à me faire également partager vos trucs et astuces.

 

A bientôt pour un nouveau papotage !

Et toujours mes conseils maquillage pour déficientes visuelles sur YouTube

Publicités

Un commentaire sur “Petit détour par la cuisine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s